La SODEC, en collaboration avec les Rendez-vous Québec Cinéma, le Festival REGARD et la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), ainsi que L’inis comme partenaire de formation, organise Cours écrire ton court, un concours destiné aux scénaristes émergents de tous âges.

Cours écrire ton court permet aux participantes et aux participants de mieux appréhender les fondements de l’écriture de scénario, tout en accélérant leur développement professionnel.

Chaque scénariste sélectionné, sept au total, est accompagné par des conseillers à la scénarisation jusqu’à la scénarisation d’une version finale de son projet de court métrage. Au terme de ce parcours, diverses récompenses sont offertes, dont le grand prix donnant au projet retenu un passage accéléré en production. Les participants bénéficient également d’un accès à l’ensemble des événements et d’une accréditation professionnelle pour les Rendez-vous Québec cinéma et le Festival REGARD.

Édition 2022-2023

Une édition 100 % région

 

L’appel de projets pour le concours est terminé.

Cours écrire ton court – édition 100 % région s’adresse aux scénaristes émergents de tous âges habitant à l’extérieur de la grande région de Montréal ou qui sont membres des Premières Nations ou Inuit et dont la résidence principale est située dans une communauté autochtone du Québec.

La liste des finalistes retenus sera dévoilée vers le 1er février 2023.

 

 

Foire aux questions sur le concours 2022-2023, édition 100 % région

Comment savoir si je suis admissible à cette édition spéciale 100% région?

Seront admissibles les personnes dont l’adresse de résidence fiscale se trouve à l’extérieur de la grande région de Montréal (calculée sur un rayon de 50 km ou plus de la station de métro Papineau) ou les personnes membre des Premières Nations ou Inuit dont la résidence principale est située dans une communauté autochtone (réserve) du Québec.

Quel est le minimum d’expérience requise pour participer au concours?

Pour participer au concours, il faut posséder une expérience jugée appropriée par la SODEC, soit, par exemple, avoir mené à terme au moins une œuvre audiovisuelle narrative ayant connu une diffusion professionnelle reconnue par la SODEC.

Qu’est-ce qu’une diffusion professionnelle reconnue par la SODEC?

La SODEC reconnaît comme une diffusion professionnelle :

  • Une diffusion au Québec par un télédiffuseur (Radio-Canada, TVA, Télé-Québec, etc.)
  • Une projection au Québec en salle de cinéma (les spectateurs ayant payé pour assister à la projection)
  • Un festival reconnu au Québec ayant un processus sélectif (RIDM, FNC, Fantasia, etc.)
  • Une diffusion sur une plateforme numérique reconnue par le Bureau de certification des produits audiovisuels canadiens (BCPAC). Voir les détails.

Les projections publiques sans processus sélectif ou autres événements ponctuels ne sont pas considérés comme des diffusions professionnelles.

Peut-on me considérer comme émergente ou émergent?

Sont considérés comme émergents les scénaristes qui possèdent un minimum d’expérience professionnelle sans pour autant avoir déjà intégré les circuits usuels de financement.

À titre d’exemple et sans que ce ne soit limitatif, une ou un scénariste ayant scénarisé minimalement un court métrage de fiction, une publicité, un vidéoclip, un épisode d’une websérie diffusé professionnellement au Québec aurait l’expérience minimum requise. À contrario, une ou un scénariste ayant déjà scénarisé un long métrage de fiction qui a été produit et exploité au Québec de manière professionnelle serait jugé(e) trop expérimenté(e) pour être admis au concours.

Mon expérience pourrait-elle être jugée trop importante et m’exclure du concours?

Vous n’êtes pas admissible au concours, si :

  • vous avez déjà scénarisé un long métrage ayant connu une diffusion professionnelle reconnue par la SODEC;
  • vous avez déjà reçu du financement de la SODEC dans le cadre de son programme d’aide en production aux volets 1 et 3, et ce, dans le poste visé dans le programme d’aide à la création émergente.
J’ai 49 ans, ai-je dépassé l’âge pour déposer ma candidature pour le concours Cours écrire ton court?

Non, il n’y a aucune limite d’âge pour être admissible.

Au moment du dépôt, je suis étudiant à temps plein au collégial ou au premier cycle universitaire, mais je ne le serai plus lors de la période des activités du concours, puis-je déposer mon projet?

Le statut pris en compte est celui au moment du dépôt et tout au long de la période des activités du concours. Les étudiants à temps plein au 2e et 3e cycle universitaire sont admis.

Dois-je déjà avoir trouvé un producteur pour mon projet?

Les participants déposent à titre individuel en tant que scénaristes et n’ont pas l’obligation d’être liés à un producteur ou à un réalisateur à la date de leur inscription au concours.

Puis-je déposer mon projet au concours avec un coscénariste?

Oui, les projets portés par deux scénaristes peuvent être déposés au concours. Les profils des deux scénaristes seront étudiés pour valider l’admissibilité au concours.

Si mon projet est refusé à Cours écrire ton court, puis-je par la suite le déposer à un autre programme de la SODEC?

Oui. Vous pourrez le déposer sous forme d’ébauche au programme d’aide à la création émergente ou dans sa forme scénarisée avec une entreprise admissible au volet 2 du programme d’aide à la production. Pour en savoir plus sur les programmes :

Si je participe au concours en tant que finaliste, mais que je ne suis pas gagnant du grand prix, pourrais-je déposer mon projet étudié à Cours écrire ton court à un autre programme de la SODEC?

Oui. Vous pourrez le déposer au volet 2 du programme d’aide à la production avec une entreprise admissible au programme. En savoir plus sur le programme.

Puis-je déposer mon projet en anglais?

Les projets peuvent être déposés en français ou en anglais. Deux candidats anglophones participeront au concours. 

Tous les genres sont-ils acceptés au concours?

Tous les genres de films de fiction sont acceptés.

Combien de pages le scénario peut-il comporter?

Le scénario pourra comporter un maximum de 12 pages, police courrier 12. La page titre n’est pas comptabilisée dans les 12 pages.

Dois-je être disponible pour tous les événements du concours?

Pour la réussite de votre expérience au concours, votre présence est indispensable sur l’ensemble des activités. Les activités se tiendront en personne dans le respect des mesures de la Santé publique à la date de l’événement. Si ce scénario est impossible, les événements se tiendront en ligne. Le passeport vaccinal pourra être demandé pour la participation aux activités se déroulant dans le cadre des festivals.

Si je n’habite pas aux villes où se tiendront les activités, devrais-je me déplacer par mes propres moyens?

Les frais d’hébergement, de déplacement et de subsistance sont couverts afin d’assister aux ateliers à Québec, à Montréal et à Saguenay pour les scénaristes n’habitant pas dans la région ou suffisamment près où se donne l’atelier.

Quand aurais-je une réponse?

Les finalistes sont joints en janvier. La SODEC communiquera uniquement avec les candidats dont le projet aura été retenu. La liste des finalistes retenus sera annoncée en février.

Si je suis refusé à Cours écrire ton court, aurais-je un retour sur ma candidature?

La sélection est sans appel. Aucun commentaire portant sur l’évaluation des candidatures ne sera communiqué aux candidats non sélectionnés.

Déroulement du concours

 

Les activités se tiendront du 8 février au 26 mars 2023 inclusivement.

Les finalistes participeront à plusieurs sessions de développement créatif au cours desquelles elles et ils bénéficieront de formations assurées par L’inis (8 au 12 février 2023 à Québec, 24 et 25 février 2023 à Montréal et 22 au 26 mars 2023 à Saguenay). Plusieurs activités professionnelles s’inscriront par ailleurs dans le cadre des Rendez-vous Québec Cinéma à Montréal (22 février au 4 mars 2023) et du Festival REGARD, festival international du court métrage à Saguenay (22 au 26 mars 2023), pour lesquels les finalistes bénéficieront d’une accréditation professionnelle.

Les frais d’hébergement, de déplacement et de subsistance sont couverts afin d’assister aux ateliers à Québec, à Montréal et à Saguenay pour les scénaristes n’habitant pas dans la région où se donne l’atelier ou suffisamment près.

Les activités se tiendront en personne dans le respect des mesures de la Santé publique à la date de l’événement. Si jamais cela est impossible, ces événements se tiendront en ligne.

Les gagnantes et les gagnants des différents prix seront annoncés vers le 25 mars 2023.

Les prix du concours

Les lauréats du concours 2021-2022
Gagnants de Cours écrire ton court 2022
De gauche à droite : Gavin Seal (Do Not Resuscitate), Prix Writers Guild of Canada (WGC), Laetitia Mallette (Tu ne nous retrouveras pas vivants), Prix SARTEC, Johanne Larue, directrice générale du cinéma et de la production télévisuelle, SODEC, Olivier Côté (Les Rois), Grand prix Cours écrire ton court. © CTVM.

Grand prix Cours écrire ton court

Le grand prix Cours écrire ton court est remis, par un jury, au scénario le plus achevé et démontrant le meilleur potentiel cinématographique. L’ensemble du prix permettra au scénario vainqueur d’être porté à l’écran, s’il répond aux exigences du concours.

  • Soutien au scénario gagnant
    • Un montant de 7 000 $ remis par la SODEC.
    • Un montant de 750 $ remis par Télé-Québec.
  • Soutien de la SODEC en production
    • Une subvention à la production d’un montant pouvant atteindre 115 000 $. Le tout est sujet au respect des conditions d’admissibilité du programme d’aide à la création émergente au moment du dépôt de la demande d’aide en production ainsi que de l’approbation par la SODEC de la proposition en production du scénario lauréat.
  • Différents prix offerts en équipements de tournage et services de postproduction
    • Offerts par : Post-Moderne, SLA, Bande à part, Spira, Bande Sonimage et Paraloeil.
  • Une licence de diffusion
    • Obtention d’une licence de diffusion du court métrage gagnant par La Fabrique culturelle, plateforme numérique de Télé-Québec.
  • Diffusion en salle
    • Une diffusion privée au Cinéma Moderne pour une valeur de 500 $ offerte par Post-Moderne.
  • Services juridiques
    • Une valeur de 2 000 $ en services juridiques pour la production du court métrage offerts par le cabinet Lussier et Khouzam.
  • Consultations
    • Une valeur de 5 000 $ en services dans le cadre du programme On tourne vert, coordonné par le BCTQ, qui inclut : des services d’accompagnement en préproduction et en production, l’accréditation On tourne vert et une visibilité dans les communications du BCTQ;
    • Une rencontre d’information avec des représentants de la direction générale du cinéma et de la production télévisuelle de la SODEC;
    • Une rencontre d’information sur le crédit d’impôt avec des représentants de la direction des mesures fiscales de la SODEC.

La contribution de chacun des partenaires peut être conditionnelle à l’obtention par la gagnante ou le gagnant du soutien à la production de la SODEC.


Prix SARTEC

  • Un montant de 2 000 $, récompensant le scénario francophone le plus achevé, autre que le grand prix.

Prix L’inis

  • Chacun des participants se verra offrir un certificat de réduction d’une valeur de 350 $ valide à l’achat d’un cours à la carte ou d’un microprogramme offert par L’inis.

Partenaires

 

Partenaires collaborateurs

Rendez-vous Québec cinéma   Festival Regard   SARTEC

Partenaires de formation

L'inis

avec le soutien de

Post-Moderne     

et de

Bande à part coop

         Cabinet d'avocats Lussier Khouzam
 La Fabrique culturelle    Logo On tourne vert

ainsi que de nouveaux partenaires de l’édition 100 % région

Logo de Bande Sonimage      Logo de Paraloeil       Logo de Spira