Récipiendaires du concours Cours écrire ton court

Montréal, le 24 mars 2021  ̶  C’est cet après-midi que la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) a procédé à la remise des prix de Cours écrire ton court, un concours organisé par la SODEC, en collaboration avec les Rendez-vous Québec Cinéma, le Festival REGARD et la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC). Au total, trois récipiendaires ont été choisis par les membres du jury final.

Le gagnant du grand prix de Cours écrire ton court est Rafaël Beauchamp pour son scénario Les battues (auparavant intitulé Le buck). D’une valeur approximative de 130 000 $, ce grand prix comprend une bourse pour le scénariste gagnant, un soutien en production de la SODEC et des services offerts par les partenaires Post-Moderne, SLA Location, Bande à part audio coop, le cabinet d’avocats Lussier & Khouzam et La Fabrique culturelle.

« Ce projet, qui met en scène un conflit intérieur inusité, a retenu l’attention des membres du jury pour son onirisme accrocheur, la résonance du sujet dans l’actualité et l’aspect tragique au cœur du récit », a souligné Johanne Larue, directrice générale du cinéma et de la production télévisuelle à la SODEC, qui présidait le jury final du concours.

Le prix SARTEC, d’une valeur de 1 000 $, récompensant le scénario francophone le plus achevé, a été remis à Gabrielle D. Fortin pour Autosuffisante qui s’est distingué pour son univers visuel et sonore recherché, l’audace de sa narrativité, l’efficacité de sa tension dramatique combinée à une énergie latente et souterraine.

Le prix WGC a été décerné à Vjosana Shkurti pour Mirare. Ce prix, d’une valeur de 1 000 $, récompense le scénario anglophone le plus achevé pour sa représentation sensible et authentique, sa protagoniste attachante, sa capacité à transmettre avec précision des émotions confuses et sa montée dramatique subtile et efficace.

Enfin, tous les finalistes ont reçu un certificat d’une valeur de 325 $ valide à l’achat d’un cours à la carte offert par L’institut national de l’image et du son (L’inis), le partenaire de formation du concours.

Parmi les 178 candidatures reçues, sept finalistes avaient été retenus : Rafaël Beauchamp (Les battues), Gabrielle D. Fortin (Autosuffisante), Mario Daoust (Les berceuses, anciennement Sirènes), Rose-Anne Déry (Avec Sylvie), Danielle Lapointe (Petra), Vjosana Shkurti (Mirare) et Jason Todd (Le chant des rotors).

Tous les finalistes ont pu bénéficier des conseils et de l’expertise de conseillers à la scénarisation qui les ont guidés vers une version finale de leur scénario, à savoir : Benoît Desjardins, Izabel Grondin, Albéric Aurtenèche, Cynthia Tremblay, Nicolas Krief, conseillers SARTEC, ainsi que Rebecca Davey et Adrian Wills, conseillers WGC.

Le jury final était composé de Jonathan Boivin (conseiller nouveaux médias, Télé-Québec), Hugo Bossaert (délégué aux relations d’affaires, SODEC), Chloé Cinq-Mars (scénariste représentant la SARTEC), Félix Dufour-Laperrière (réalisateur, scénariste) et Elza Kephart (scénariste et réalisatrice représentant la WGC).

Par ailleurs, le critique et programmateur de cinéma Daniel Racine agissait comme animateur pendant les ateliers en plus d’animer la remise des prix du concours. Enfin, Ariane Louis-Seize-Plouffe, scénariste, réalisatrice et gagnante du grand prix de Cours écrire ton court en 2016, agissait comme porte-parole du concours.

La tenue de Cours écrire ton court a été rendue possible grâce à la collaboration des Rendez-vous Québec Cinéma, du Festival REGARD, de la SARTEC, ainsi que de L’inis comme partenaire de formation, avec le soutien de Post-Moderne, SLA Location, Bande à part audio coop, le cabinet d’avocats Lussier & Khouzam, la WGC et La Fabrique culturelle.

 

Logos des Collaborateurs de cours écrire ton court 2018

 

À propos de la SODEC

La SODEC a pour mandat de promouvoir et de soutenir le développement des entreprises culturelles au Québec et à l’étranger dans les secteurs du cinéma et de la production télévisuelle, du livre, des métiers d’art, du marché de l’art ainsi que de la musique et des variétés. La SODEC a également le mandat de protéger et de mettre en valeur un parc immobilier patrimonial de 32 immeubles, reflet de l’identité québécoise.

  -30-

 

Source
Johanne Morissette
Directrice des communications
514 841-2314
Johanne.Morissette@sodec.gouv.qc.ca

Renseignements
Cécile Blanquet
Coordonnatrice de Cours écrire ton court
514 841-2257
Cecile.Blanquet@sodec.gouv.qc.ca