Voici quelques coups de cœur culturels d’employés de la SODEC anciens et actuels des 25 dernières années.

Afin d’enrichir cette section de témoignages, si vous êtes une entreprise culturelle, faites-nous part de ce que la SODEC vous a apporté au fil des ans en nous écrivant à communication@sodec.gouv.qc.ca

 

Douze hommes rapaillés

L’un de mes coups de cœur les plus marquants est sans conteste le projet Douze hommes rapaillés. J’ai eu la chance de pouvoir suivre son évolution et de l’accompagner de l’idée originale à la version symphonique! Outre son indéniable qualité sur disque comme sur scène, cette œuvre magistrale en deux volets a eu le mérite de me faire découvrir en profondeur le legs du grand poète Gaston Miron. L’interprétation, sous la direction artistique de Louis-Jean Cormier, est à la fois d’une grande sobriété et génératrice garantie de frissons. Les voix des 12 hommes se marient admirablement. Une belle humilité au service de l’art!

Isabelle Pont, chargée de projets musique et variétés

12 hommes rapaillés - Volume 1

Québec invité d’honneur au Carrousel des métiers d’art et de création, Paris

Du 3 au 7 décembre 2008, la SODEC a coordonné la participation du Québec en tant qu’invité d’honneur au prestigieux Carrousel des métiers d’art et de création au Carrousel du Louvre, à Paris. Sous le titre Métiers d’art Québec, les créations de 17 artisans sélectionnés par jury parmi plus de 100 candidatures reçues furent présentées dans le hall d’honneur du Carrousel du Louvre. Cette visibilité importante a permis aux artisans québécois de réaliser d’importantes ventes et, pour certains d’entre eux, d’établir des contacts avec des galeries françaises, contribuant ainsi au développement de leur carrière respective.

Martin Thivierge, chargé de projets métiers d’art de 1996 à 2014

 

 

Carrousel des métiers d'arts - Paris 2008

Crédit d’impôt remboursable pour services de production

En 2009-2011, nous avons modifié en profondeur le programme du crédit d’impôt remboursable pour services de production afin que le programme puisse intégrer plusieurs requérants pour une même propriété intellectuelle. Conséquemment, plusieurs entreprises de services de production et d’effets visuels ont pu travailler sur le même film américain ou étranger. Cette modification a permis à Montréal de bonifier, de perfectionner son offre de services et de devenir un hub d’effets visuels de premier plan.

Nicole Baillargeon, chef d’équipe et déléguée aux relations d’affaires

 

 

Crédit d’impôt remboursable

Jeunes créateurs

Le programme Jeunes créateurs, qui était destiné alors aux cinéastes âgés de 18 à 35 ans, a été un tremplin exceptionnel pour la relève florissante de cinéastes. La très grande majorité d’entre eux, femmes et hommes, qui rayonnent aujourd’hui ici et dans le monde, ont pu profiter d’un soutien financier enviable pour produire leurs premières œuvres. Ils ont eu accès aux précieux conseils professionnels du personnel dévoué du service des relations d’affaires de la SODEC. Si l’industrie du cinéma québécois se porte bien, si notre cinématographie nationale se distingue par sa singularité, c’est en partie grâce au programme Jeunes créateurs. Et ça, nous pouvons en être fiers.

René Livernoche, chargé de projets au contenu

 

 

Jeunes créateurs

 

 

Atelier Grand Nord XR

Depuis cinq ans, j’organise l’Atelier Grand Nord XR, un événement extraordinaire qui me permet de mieux comprendre l’univers de la réalité virtuelle et augmentée. Ce projet représente des mois de préparation, mais m’apporte beaucoup. Entendre les équipes créatives présenter leurs projets, échanger avec les consultants et les entendre dire combien leur participation à l’atelier est enrichissante est source de fierté.

Véronique Le Sayec, déléguée des affaires internationales

 

XR Grand Nord

Rapport du Comité sur les pratiques commerciales dans le domaine du livre

En octobre 1999, sous l’égide de la SODEC, un comité de représentants du milieu du livre, présidé par Gérald Larose, a été appelé à trouver des solutions adaptées au marché du Québec pour garantir la viabilité de tous les maillons de la chaîne du livre et permettre aux libraires indépendants d’assurer le développement de leurs entreprises. Ces travaux d’exploration, de prospective et de concertation ont donné lieu au Rapport du Comité sur les pratiques commerciales dans le domaine du livre publié en 2000. Ce rapport aura permis de bien comprendre la mutation profonde de ce secteur et les enjeux de l’industrie du livre au Québec et de proposer des solutions, dont la création du premier programme de soutien aux libraires de la SODEC.

Louis Dubé, chargé de projets livre et édition à la SODEC de 1995 à 2019

 

Rapport des pratiques commerciales dans le domaine du livre